Guide d'aide à la rédaction d'un résumé scientifique

Par Jessica Durrieu, diététicienne, Master spécialité nutrition - alimentation
Hôpital Haut-Lévêque - Avenue Magellan - 33604 Pessac
et la Commission Scientifique et Recherche de l’AFDN
(Mis à jour en décembre 2018 par Ghislain Grodard, responsable de la CSR)

Introduction

Un article précédent intitulé "Guide d’aide à la rédaction d’un article scientifique", présentait les différentes parties que doit contenir un article scientifique. Il y était également souligné l’importance du résumé, aussi appelé communément "abstract" dans la structure d’un article scientifique. L’objectif de cet article est donc de présenter d’une part l’intérêt du résumé scientifique et d’autre part les règles d’écriture conventionnelles auxquelles il doitrépondre.

1 - Dans quel cas utiliser un résumé scientifique

Le résumé scientifique peut être utilisé pour publier un article dans une revue scientifique ou pour proposer une communication orale ou affichée, lors d’un congrès. C’est à travers le résumé que la qualité du travail scientifique sera jugée. Le résumé est une partie indispensable dans une publication scientifique. C’est la partie la plus fréquemment lue dans un texte après le titre. Présenté au début de l’article, il permet aux lecteurs de connaître rapidement et précisément les idées principales de l’article. Les lecteurs pourront alors décider de la validité de l’article par rapport à leurs propres intérêts. Le résumé est également destiné aux lecteurs qui ne souhaitent pas lire tout le document ou qui veulent savoir où trouver la section qui les intéresse.

2 - Les différentes parties du résumé scientifique

Le résumé scientifique se divise en cinq parties bien définies :

  • Titre :

    Le titre informe et attire le lecteur (keywords). Il ne doit pas être de plus de 15 mots.
    Il faut privilégier le style descriptif (qui contient l’essentiel de l’information sans verbe) ou interrogatif (soulève une question à l’aide d’un verbe). Il faut proscrire le style affirmatif (qui clame les résultats).

  • Introduction et Objectifs :

    On y présente le contexte, soit ce qui est connu et ce qui est inconnu et motive l’étude (study rationale)
    Cette partie permet de présenter brièvement le sujet étudié et la problématique posée.

  • Matériel et méthode :

    Il s’agit de présenter succinctement le matériel et la méthodologie utilisés pour répondre à la problématique. Il faut éviter de décrire les détails expérimentaux.
    On parle ici du "protocole" (study design), en répondant aux questions "qui, quoi, quand" ? et au critère de jugement ou méthode d’analyse (how)

  • Résultats :

    Les résultats chiffrés doivent être présentés mais aucun commentaire ne doit figurer dans cette partie.
    Il s’agit de/des :
    - caractéristiques de la (ou des) population(s) (study population),
    - les résultats issus de la mesure (what),
    - tableau ou illustration

  • Conclusion:

    Cette dernière partie doit énoncer les conclusions principales et répondre précisément à la problématique (so what).
    Eventuellement, celle-ci peut donner la signification des résultats (points forts et/ou limitation) et les implications (et/ou suggestion)

3 - Instructions

Il est important de garder à l’esprit qu’un résumé doit être bref et précis afin de permettre à l’auteur de prendre connaissance du contenu essentiel d’un document avec rapidité et précision. Il ne devrait pas excéder 250 mots. Il est donc recommandé d’éviter les énumérations, les preuves détaillées, les exemples. Enfin, aucun graphique ni illustration ne doivent apparaître dans cette partie.

Haut de page