Dossier : La reglementation

La position de l'ADLF

L’ADLF réclamait depuis plusieurs années :

  • Une définition de la profession déterminant le diététicien comme acteur de santé
  • Un cadre pour l’exercice et les domaines d’activités,
  • Une inscription des diplômés pour recensement des professionnels de santé (fichier ADELI),
  • Une réforme de la formation initiale des diététiciens. (lien avec Dossier Formation)

Diététicien : un acteur de santé

  • Son objectif est d’améliorer l’état nutritionnel des patients, clients ou usagers afin d’améliorer leur état de santé.
  • Le diététicien collabore avec les autres professionnels de santé, de l’agroalimentaire ou de restauration dans l’intérêt du public.
  • Il porte un regard transversal sur la société du fait de son lieu d’exercice : établissements de santé, soins de ville, restauration collective.

 

Diététicien : un seul métier et plusieurs domaines d’activités

  • Objectif : Optimiser l’état de santé des français en améliorant leur état nutritionnel.
  • Moyen : Le diététicien conseille les personnes, clients ou usagers, en adaptant les données scientifiques de la nutrition, à l’application pratique quotidienne, individualisée ou collective, et en tenant compte du « plaisir de la table ».
  • Action : préventive ou thérapeutique en fonction du lieu d’exercice : établissements de santé, collectivités territoriales, réseaux, libéral, industries agroalimentaires et pharmaceutiques, médias,….

 

Diététicien : professionnel de santé inscrit au fichier ADELI


Le fichier ADELI est le seul système d'information national sur les professionnels de santé réglementés par le Code de la Santé Publique, quel que soit leur mode d'exercice (libéral et salarié). L'inscription obligatoire se fait auprès des D.D.A.S.S.
L'objectif est de disposer de statistiques de démographie des professions de santé au 1er janvier de chaque année.
Or le corps des diététiciens n'a jamais été inclus dans la liste des professions de santé devant s'y inscrire, et donc nous sommes encore exclus de toute étude sur les professions de santé, n'étant pas répertorié à travers ce fichier ministériel.

Les attentes de l’ADLF

  1. Intégrer la filière généraliste des professions de Santé, ce qui pourrait-être fait par voie d’amendement au projet de loi Santé Publique.
  2. Voir publier au Journal Officiel le décret professionnel réglementant la profession de diététicien.



Haut de page